Quitter son travail pour développer son activité

A quel moment j’ai su qu’il fallait que je quitte mon travail pour développer La Mouche Poulette

Cette question vous me l’avez souvent posée, j’imagine que parmi vous il se trouve plusieurs âmes d’entrepreneurs qui ne demandent qu’à sauter le pas. Me concernant, je n’ai pas quitté mon travail sur un coup de tête, c’était plus ou moins réfléchi lol. Comme vous le savez La Mouche Poulette existe officiellement depuis 2014, mais ça ne fait que 2 ans et demie (enfin plutôt 3 bientôt) que j’ai quitté mon travail⠀

Repérer les signes⠀

C’est en Octobre 2017 que je quitte mon post pour développer la marque à 100%, avant ça je cumulais mon travail et La Mouche Poulette le week end. Résultat des courses la marque ne se developper pas énormément MAIS il y avait quand même des signes qui me montrais qu’il y avait un potentiel.

Attention à ne pas confondre potentiel et sympathie, les gens peuvent aimer ce que vous faites mais seul les chiffres parlent (oui c’est la dur loi de la jungle, mais les likes ne vous feront pas manger)

  • La marque se vendait plutôt bien dans la boutique ou j’étais (Lekker Koncept Store)
  • Je vendais un peu en ligne (mais ce n’était pas la folie)
  • J’étais beaucoup sollicitée sur les réseaux sociaux par les boutiques, blogueurs, ou encore des organismes tel que les créateurs d’évènements ou les pépinières pour créateurs (c’est d’ailleurs comme ça que j’ai pu faire mon premier défilé)

Se fixer des objectifs

Afin de savoir si je prenais la bonne décision, j’ai également décidé de me fixer des objectifs clairs et précis (ouiii je suis organiséeee) si je les atteignais c’est qu’il y avait un potentiel à développer.

Comment se fixer ces objectifs? C’est plutôt simple en réalité, il vous suffit de rester logique.

Exemple avec un cas pratique (lol)

Disons que je suis une jeune marque de shampoing sec (éthique jusqu’au bout ! )

Objectif : Je voudrais faire 10.000 de chiffre d’affaire (j’ai bien dit chiffre d’affaire et pas bénéfice)

Canaux de vente : Je vends en ligne et sur les évènements

Évènements : Si je fais 1000€ en moyenne par évènement vous savez que vous devez faire 10 évènements pour atteindre les 10.000€ (logique & simple, oui il faudra faire le test sur un ou deux évènements pour pouvoir faire une moyenne)

Vente en ligne : Si vous vendez 3 produits par mois à 20€ soit 60€ par mois (720€ par an) , vous savez que vous n’atteindrais pas les 10.000€ en 1 an uniquement par ce biais la pour le moment. Il serait plus plausible de vous fixer des objectifs progressifs comme par exemple faire 1 à 2 ventes de plus chaque mois.

Après tout dépends de vos capacités, de vos moyens … l’exemple que je viens de vous donner et pour quelqu’un qui démarre de 0

La clé ? faire des choix logiques et suivre son instinct

Pour moi la clé est de faire des choix logiques, bien évidemment il y a une grosse partie risque, mais ça va de pair avec le fait de vouloir être entrepreneur. Cependant vous pouvez quand même contrôler les choses à partir du moment ou vous avez une vue d’ensemble sur votre activité.

Et c’est en voyant que j’atteignais mes objectifs + cet engouement autours de la marque que j’ai quitté mon travail.

Si vous avez des questions ou d’autres sujets que vous souhaitez aborder, hésitez pas à les écrire dans les commentaires, d’ailleurs est ce que ce genre de sujets vous intéresse?

Shooting Marrakech – collection printemps été 2020

Un shooting à Marrakech

Collection La Mouche Poulette printemps été 2020

 

 

Partir au soleil

La collection printemps-été est toujours celle qui m’inspire le plus, de part les couleurs, les imprimés (forcément)… le soleil, la chaleur.

Seulement voilà, je ne suis pas une grosse entreprise et niveau organisation je suis très loin d’avoir une collection prête 1 an à l’avance. Alors, comment trouver un été en hiver? Et bien en partant en week-end avec (les plus bonnes bonnes bonnes de mes copines, ah mes copines* (ref à la chanson d’Aya Nakamura)) et ma photographe préférée Ka.elle vers une destination ensoleillée.

Mes amies ont été plutôt facile à convaincre, l’idée que l’on passe un week end toutes ensemble à suffit à les motiver et, petit bonus, elles étaient ravies de pouvoir m’aider avec La Mouche Poulette 🙂 oui …. j’ai des potes plutôt cools.

Une organisation au poil

L’organisation a été une véritable course contre la montre. J’ai dû produire la collection avant de partir… logique, et forcément j’ai travaillé d’arrache pied pour que ça puisse arriver à temps. J’ai eu l’impression de faire 1001 allers-retours entre chez moi et l’atelier pour caler les dernières finitions. Une fois la collection arrivée, il a fallu imaginer les looks, les faire essayer aux filles et ce à 3 jours du départ… Oui, niveau orga ça aurait pu être légèrement mieux -> note à moi même pour les prochaines fois 😉

Un shooting intense

Une fois la collection terminée, nous nous sommes envolées pour Marrakech. Pour y avoir été plusieurs fois, c’est une ville que j’aime énormément de par son énergie, ses détails, sa chaleur, son hospitalité…. Le shooting était intense et ce fût une expérience très cool. Je voulais un shooting toujours plus proche des valeurs de La Mouche Poulette, un esprit baroudeur, pétillant et naturel avec des “vraies” Femmes qui s’assument, qui sont indépendantes, qui vivent quoi. C’est pourquoi faire un “vrai” voyage pour incarner ce mood me semblait plus qu’inévitable. A travers ce shooting, nous avons raconté notre façon de voyager, notre vison, notre Marrakech.

Les photos by Kiki

Avec Kinnery, c’est notre 4ème shooting ensemble (wow ça passe tellement vite), j’adore travailler avec elle. Elle a compris et incarne parfaitement l’état d’esprit de La Mouche Poulette. Kiki c’est une véritable baroudeuse qui explore le monde, voyage seule et fait des photos de dingues. C’est pourquoi niveau photo elle vous en parlera beaucoup mieux que moi (ah oui photographe c’est quand même son métier).

La vision de Kinnery (alias Kiki) : En tant que photographe, j’ai cherché à exploiter Marrakech comme un immense terrain de jeux. J’ai dû composer avec les atouts (les couleurs, la luminosité, les paysages… ) et les contraintes (la chaleur, le trop plein de lumière, la différence culturelle) qu’offre cette ville. C’était un véritable challenge que j’ai adoré relever, faire de belles photos dans un temps limité avec ce que la ville avait à nous offrir. Il s’agissait de composer et s’approprier la ville en racontant une jolie histoire. Vivre Marrakech à notre façon et le retranscrire en photo.

 

Une jolie collab

Nous avons également profité de ce séjour pour faire une “collab” avec la sublime marque Arguments bijoux qui c’est installée là-bas. Le deal était simple, associer ses magnifiques bijoux aux tenues La Mouche Poulette, le match parfait 😉 C’était également très enrichissant d’aller à la rencontre d’une autre créatrice, dans un autre pays. Elle nous a conseillé de bons endroits pour shooter (son rooftop notamment) et nous avons pu faire un joli échange de visibilité.

L’expérience, toujours…

Cette aventure a été incroyable, aussi bien sûr le plan “artistique” que sur le plan humain. Nous avons dû sortir de notre zone de confort et nous adapter rapidement, voir même très rapidement à notre environnement. Je pense qu’il est vraiment important, voir vital de savoir s’entourer des bonnes personnes.

Sur le plan personnelle, j’ai compris que malgré tout le stress lié à mes deadlines, j’étais vraiment entouré de personnes très bienveillantes qui m’ont aidé à respecter mes propres délais.

Merci à Kinnery (que j’ai rencontré sur un évènement il y a seulement 1 an) d’avoir accepté de vivre cette expérience avec nous. D’avoir accepté de dormir dans une auberge de jeunesse la première nuit lol et d’avoir été aussi cool et pro (oui les deux à la fois ) durant tout le séjour.

Merci à mes amies d’avoir aussi bien joué le jeu et merci d’être aussi canons, j’avoue que ça m’arrange bien lol

J’espère avoir d’autres occasions pour pouvoir refaire un shooting comme celui-ci.


 Nos bonnes adresses : 

 


deux femmes portant des ensembles crop top et pantalon graphiques

Shooting collection Automne Hiver 2019-2020

Collection : Automne / Hiver 2019-2020.

Lieu : la Villette, Paris.

Photographe : Kaelle.

Mannequins : Maëla et Maeva.

Alors que la saison automnale a déjà commencée, nos mannequins et notre intrépide photographe se sont accommodées du temps changeant pour vous présenter la tant attendue collection automne et hiver 2019-2020 de La Mouche Poulette !

Retrouve les shootings photos de nos précédentes collections ici.

mur de urban week

L’urban week 2019 featuring La Mouche Poulette

L’Urban week a accueilli La Mouche Poulette pour la 2ème année consécutive ! Du mercredi 18 au dimanche 22 septembre, nous étions à votre rencontre dans ce festival très rythmé !

L’urban week présente des artistes locaux

Festival de “street culture” l’Urban week c’est des danseurs, des dj’s, des grapheurs, des tatoueurs, des créateurs, des basketteurs, des skateurs et j’en passe, réunis dans un même espace accessible gratuitement. Pendant 5 jours, ces artistes de la France entière étaient sur le parvis de la Défense. Et parmi eux… la fameuse, l’unique, La Mouche Poulette !!

Pour en savoir plus, c’est ici : 

urbanweek.fr

Pitchfork festival à Paris

Pitchfork festival 2017 : La Mouche Poulette présente sur le marché des créateurs

Pour la rentrée 2017, La Mouche Poulette était présente sur le marché des créateurs du Pitchfork festival !

Tout droit venu des United States of America (USA baby!), l’édition européenne du Pitchfork festival s’est produite à Paris en France début novembre et, à la différence des Etats-Unis, a été complété d’un marché de créateurs ! Bien que mondialement connu et devenant aussi populaire que Coachella, le festival de musique Pitchfork fait doucement sa place auprès des français. Un public international s’y déplace pour profiter sur 3 jours, d’artistes connus et aux genres diversifiés.

Depuis quelques années et pour l’édition européenne seulement, un marché de créateurs vient enrichir l’expérience du Pitchfork. Ce marché organisé par Klin d’œil, permet aux festivaliers de découvrir des créateurs de toutes sortes (vêtements, maroquineries, bijoux, céramiques…) et de compléter leur expérience créative dans ce lieu.

 

La Mouche Poulette, l’esprit festivalier !

kelin d œil marche createur pitchfork la mouche pouletteLors d’événements, beaucoup de clientes nous associent à l’esprit Coachella, notamment pour les valeurs que nous partageons : la liberté en s’évadant le temps d’un voyage/d’un festival, passer de bons moments dans des environnements différents, ne plus se soucier et juste profiter…

Ce sentiment est aussi partagé par l’agence Klin d’œil (les organisateurs du marché vous vous souvenez 😉 ) qui nous ont confirmé que le style de La Mouche Poulette correspondait à l’esprit du festival.

 

Des valeurs partagées mondialement

Installées sur le marché du Pitchfork pendant 3 jours, nous voilà en confrontation directe avec des festivaliers partageant nos valeurs, cela quelque soit leur nationalité. Egalement aux côtés d’autres créateurs de qualités et mélangés à des artistes de musique, les festivaliers ont énormément appréciés cet environnement de créativité. L’événement fut un succès que nous renouvellerons avec plaisir et nous vous encourageons à y aller aussi !! Vous allez vous éclater !

La Mouche Poulette expose à la Casa Corona, en plein cœur du marais

ÉVÉNEMENT : CASA CORONA

C’est dans un magnifique hôtel particulier en plein cœur du marais que l’événement la casa corona a déposé ses valises cet été.

La Mouche Poulette expose à la Casa Corona

La Mouche Poulette y a exposé sa collection printemps/été 2017 (et quelques pièces 2018 c’est vrai) pour une durée de trois jours. Au programme, Dj set, créateurs, espace détente et véritable jungle végétale sur la terrasse.

La préparation d’un événement

Lorsque l’on débute, l’organisation d’un événement n’est pas quelque chose de simple. Il faut faire face à beaucoup de stress : la préparation du stand, terminer les collections, prévoir suffisamment de stock… se préparer psychologiquement à montrer les nouvelles créations au public (est-ce que ma nouvelle collection va plaire ?!!).

Ces 3 jours à la casa corona nous ont permis tester la nouvelle collection, et quel accueil sympathique des clientes ! Des sourires à perte de vue et des encouragements à n’en plus finir 🙂

 

La Mouche Poulette casa corona evenement paris marais

Ensuite vient ma partie préférée : l’ouverture de l’événement

Quel plaisir de voir tous ce travail accompli ! Le soutien de vos proches et ami(e)s qui viennent sur le stand, toutes mes clientes fidèles qui me suivent et adhèrent au concept de La Mouche Poulette me rappel que ce projet n’est pas sans but. Qu’il touche les valeurs d’autres personnes.

Il y a aussi les autres exposants. Eux comprennent mieux que personne d’autre les problématiques que l’on rencontre et deviennent, pourquoi pas, vos amis.

 

D’ailleurs, à cet événement organisé par le collectif de mode éthique et responsable Ethipop, nous avons pu y retrouver notre amie Eli Grita avec ses vestes et sacs incroyables. Ou encore la marque de sacs et pochettes issa bâ.

 

 

Retrouvez quelques articles sur l’événement :

  • Un jardin bar éphémère _ doitinparis
  • Casa Corona et sa maison d’artistes débarquent à Paris à partir du 5 juillet _ timeout
  • La Casa Corona, un nouveau lieu d’évasion éphémère à Paris _ nova

Atelier Meraki : La Mouche Poulette participe à son 1er défilé !

La Mouche Poulette participe à son 1er défilé pour l’Atelier Meraki !

La rencontre avec Meraki

Par moment, il y a des opportunités que nous sommes incapables de refuser. En février (2017) nous avons rencontré Shérif et Morgane, les créateurs de l’Atelier Meraki (pépinière d’entreprises où se retrouvent créateurs et artistes pour travailler sur leurs projets), qui organisaient un défilé.

Un nouveau défi pour La Mouche Poulette

Les mois passent, nous sommes en juin, le défilé approche et la Mouche Poulette est officiellement à l’affiche de cet événement !

Décider de participer ne fut pas un choix facile. C’est le 1er défilé, organisé par des professionnels du milieu, auquel La Mouche Poulette est conviée. Les enjeux sont importants et l’est tout autant la charge de travail pour être prêt dans les temps. Mais parce que chez La Mouche Poulette notre mantra c’est le dépassement de soi, nous avons choisi de relever ce défi (non sans pression!).

La préparation pour le défilé

  1. La collection : le secret de notre styliste ? Suivre son instinct et foncer ! Cette année-là, la collection étaient fleurie, lumineuse et aussi téméraire que Frida Kahlo dont l’un des modèles de shorts porte son nom.
  2. Les accessoires : très importants pour compléter l’état d’esprit que l’on souhaite inspirer par nos tenues. Cette étape prend du temps et doit être faite très sérieusement, les accessoires aident les clientes à s’identifier aux modèles.
  3. Les mannequins : grâce aux ressources de l’Atelier Meraki, nous avons sélectionné plusieurs mannequins qui avaient l’esprit La Mouche Poulette en elles (#baroudeuses), puis nous avons procédé aux essayages.
  4. Les répétitions : avec plus de 10 marques et une dizaine de mannequins par marque, faire sa place dans ce défilé n’a pas été chose facile. Nous remercions Vincent McDOOM, le Directeur Artistique, qui par ses précieux conseils nous à fait énormément évoluer lors des répétitions et nous a proposé de faire l’ouverture !

Le jour J.

Réveillées aux aurores, dans un état d’excitation intense ! Derniers essayages pour les filles et hop en piste ! Le défilé s’est très bien passé et la collection a été très appréciée par le public.

Découvrez les photos du défilé ici !