VANLIFE : Apprendre à gérer les pannes

VANLIFE : Apprendre à gérer les pannes

Et oui, la face beaucoup moins glamour et qui fait énormément partie des choses à savoir AVANT d’investir dans un vieux combi… Les pannes. La plupart du temps, se sont des “petites” pannes, elles ne coûtent pas très chères et se réparent vite mais… on tombe quand même en panne très souvent.

Accepter que les pannes feront parties de ta vie, mais se préparer au mieux

Voici quelques conseils à savoir :

  • Avoir une assurance rapatriement : Alors, je dois avouer qu’avoir pris l’assurance “rapatriement” a été pour moi une des mes meilleures idées concernant le van. Cette option m’a sauvé la mise plusieurs fois. Elle ne coûte pas beaucoup plus chère que l’assurance de base et c’est un vrai confort lorsque l’on a un ancien véhicule. Avec cette assurance, vous pouvez faire venir un dépanneur qui emmène votre véhicule dans un garage proche de l’endroit ou vous êtes (jusque la ok). Vous avez également le droit à une nuit d’hôtel et le rapatriement jusqu’à chez vous. Une fois votre véhicule réparer, l’assurance vous garantit également le retour pour aller chercher votre véhicule. (et ça c’est très cool)

  • S’intéresser à la mécanique  : Avec le recul, je pense que s’intéresser à la mécanique est un des éléments clés pour être serein avec son van. Comprendre les différents bruits, pouvoir anticiper les problèmes afin qu’il y ai le moins de casse possible, savoir gérer les faux contacts ( pour ma part il y en a pleins)

  • Ne pas paniquer et accepter : le dernier point c’est d’accepter que la prochaine panne arrive, car elle va arriver lol. Dur dur pour moi ce dernier point, au tout début j’était en panique totale et puis après être tombée en panne beaucoup de fois, on commence à s’y faire. On commence à acquérir certains réflexes. Le truc qui est fou avec le combi, c’est qu’il attire beaucoup la sympathie des gens, je ne me suis jamais retrouvée seule très longtemps, il y a toujours eu quelqu’un pour venir m’aider.

Ma routine lors d’une panne

  1. Je râle et je suis dégoutée

  2. J’essaie de redémarrer le moteur, j’écoute tous les bruits

  3. Si je reconnais la panne, je pars dans le moteur, je touche les fils je démonte certains éléments que je remets, je cherche le problème (en général ça marche)

  4. Si je ne reconnais pas la panne et que clairement je n’ai pas les connaissances suffisantes j’appelle le garage le plus proche.

  5. Si on est en pleine nuit ou un dimanche j’appelle l’assurance (oui je ne l’appelle pas tous de suite, uniquement si je suis en grosse galère, j’ai trop peur d’avoir un nombre de panne à ne pas dépasser lol)

Avant d’acheter mon van, j’étais un peu au courant de cet aspect “panne” mais je l’avais très très clairement sous-estimé. Si vous n’êtes pas prêt à vous lancer dans la mécanique je vous déconseille de prendre un “vieux” van, privilégiez un véhicule plus récent ça vous évitera beaucoup de soucis ou de vous poser LA question fatidique : “Va t’il démarrer?”

En savoir plus

REBECCA ET SA SALOPETTE COPACABANA AUX ARCS 1800 (SAVOIE)

REBECCA ET SA SALOPETTE COPACABANA AUX ARCS 1800 (SAVOIE)

TITI FRENCHY X LA MOUCHE POULETTE

TITI FRENCHY X LA MOUCHE POULETTE

QUITTER SON TRAVAIL POUR DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ

QUITTER SON TRAVAIL POUR DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ